Rubrique : Culture scientifique

Fév 12

CONCOURS ALKINDI

 

Le concours Alkindi est une compétition de cryptoanalyse  (science qui étudie la manière de briser les codes secrets) ouverte aux classes de 4e, 3e et 2nde.

Déroulement

Le concours 2018-2019 comporte trois tours et une finale. Les meilleurs participants de chaque tour se qualifient pour le tour suivant :

  • Du 10 au 22 décembre : le premier tour est une épreuve de 45 minutes sur ordinateur, à laquelle on peut participer seul ou en binôme, sous la surveillance d’un enseignant. Il s’agit d’une série de problèmes interactifs pour découvrir divers aspects de la cryptanalyse. L’épreuve de l’année dernière peut être testée sur epreuve.concours-alkindi.fr.
  • Du 4 février au 16 mars : le deuxième tour est une épreuve en ligne ouverte pendant 6 semaines, à laquelle on participe par équipes de 1 à 4 personnes, en classe ou chez soi. Plusieurs défis sont proposés, qui consistent en des messages secrets à décrypter.
  • Du 21 mars au 6 avril  : le troisième tour est une épreuve constituée des mêmes sujets que le 2e tour, mais à résoudre avec de nouvelles données et en une heure et demie, sous la surveillance d’un enseignant. Seule cette épreuve compte pour la sélection en finale.
  • 15 ou 22 mai (date à confirmer) : la finale se déroulera à Paris et consistera en une épreuve de deux heures sur papier.

Liste des 76 élèves qualifiés pour le deuxième tour :

Ces élèves auront leur code pour le deuxième tour auprès de leur professeur et composeront leur équipe de 1 à 4 élèves.

 

2A.1 Laurent Antchouey 3C.1 Thomas Benteo
2A.1 Habib Diop 3C.1 Joy Boussenac
2A.1 Nicolas Dioubaté 3C.1 Shanna Dauphin
2A.1 Sévie Kypriadi 3C.2 Paul Canavaggia
2A.1 Georges Kypriadis 3C.2 Ndolo Difom Estherline Alexandra
2A.1 Romeo Wabo Netho 3C.2 Daeryuk Lee
2B.1 Abbas Ezzedine 3C.2 Rany Nkembe
2B.2 Maxime Duchatelet 3C.2 Arol Nokam
2B.2 Raphael El Helou 3C.2 Charles Clément Oboufegue
2B.2 Julian Ezan 3C.2 Michaël Richard
2B.2 Chloé Grimmelmann 4A.1 Julien Beleoken
2B.2 Rym Moukader 4A.1 Ibrahim Boundjoum
2B.2 Wassim Yazback 4A.1 Justine De Poers
2C.1 Stuart Bafakan 4A.1 Sara Elhachoumi
2C.1 Jonathan Calandri 4A.1 Leila Gilet Jaune
2C.1 Hamza Didi El Houari 4A.1 Paola Ngamo
2C.1 Superman Jupiter 4A.1 Ymanou Tinen
2C.1 Louis Lacroux 4A.1 Julian Upellini
2C.1 Rania Mamlouk 4A.1 Ananas Wazni
2C.1 Jérome Nguele 4A.2 Astrid Joncheray
2C.1 Superwoman Venus 4A.2 Eva Kepeden
2C.1 Oscar Woldemikael 4A.2 Mawuena Mbome
2C.2 Edouard Bechonnet 4A.2 Juliette Mestre
2C.2 Alex Bescher 4A.2 Maat Mouloundou
2C.2 Amelie Sumka 4A.2 John Tchakounte
3A.1 Aidan Ancelin 4A.2 Lea Temgoua
3A.1 Talal Ezzeddine 4B.1 Iwan Abdoul Reda
3A.1 Woody Kamole Ghomsi 4B.1 Océane Chavant
3A.1 Ziyad Katane 4B.1 Julie Hou Zuer
3A.2 Eva Le Naour 4C.1 Carole-Pierre Blanc
3A.2 Astrid Nokam 4C.1 Manuela Crulis
3A.2 Paul Pagop 4C.1 Landry Filippi
3A.2 Corto Pinot 4C.1 Yael Fossi
3A.2 Joyce Tognia 4C.1 Jennifer Halgrin
3B.1 Fodé Abdoulaye 4C.1 Michel-Eric Kepeden
3B.1 John-Karol Fofe 4C.1 Janet Kelly Nken Kome
3C.1 Paul Emile Becquart 4C.2 Charifa Mohamadou
3C.1 Dika Bekombo Priso 4C.2 Kloé Sauvalle

Fév 01

CONCOURS CASTOR INFORMATIQUE ET LGORÉA

Un exemple de défi proposé à gauche et la solution à droite.

Il s’agit de composer un script où les instructions sont à imbriquer.

 

 

 

 

 

 

Toutes les classes de la sixième à la seconde ainsi que la filière scientifique participent à ce concours de programmation organisé par France IOI.

Les élèves apprennent à écrire des scripts avec le logiciel scratch au collège puis avec Python au lycée.

Ces concours permettent de solliciter des compétences nécessaires pour faire de l’informatique à tracers des épreuves ludiques.

Pour certains élèves, cette découverte suscite une vocation pour étudier l’informatique dès le collège!

LES ÉPREUVES

Le concours ALGOREA est constitué de trois tours de qualification, puis d’une demi-finale et d’une finale.

  • Premier tour du 7 au 20 janvier 2 février 2019.
  • Deuxième tour du 11 au 24 mars 2019.
  • Troisième tour du 6 au 19 mai 2019.
  • Demi-finale du 3 au 16 juin 2019.
    La demi-finale est ouverte aux meilleurs de chaque niveau scolaire sur la base des scores obtenus dans la catégorie la plus élevée lors des trois tours , ainsi qu’aux élèves qui ont validé le 3e niveau France-ioi. Elle consiste en une épreuve de programmation de 3 h à faire en classe ou à la maison. Les défis seront à résoudre dans le langage de son choix parmi Scratch, Blockly, Python, C, C++ ou Java.

    • Finale du 5 au 9 juillet 2019 (date à confirmer).

    La finale à Paris est l’occasion de s’entraîner à l’algorithmique lors d’un stage, et de participer aux 2 épreuves de programmation de 4 h.

    La participation est gratuite, et les frais d’hébergement pour la durée du stage sont pris en charge par l’association.

UNE PROGRESSION EN COULEURS

 

Catégorie Blanche
  • séquences d’instructions
  • appels de fonctions simples
  • boucles répéter simples
Catégorie Jaune
  • instructions conditionnelles
  • boucles répéter imbriquées
  • imbrication de boucles et d’instructions conditionnelles
Catégorie Orange
  • variables
  • opérateurs arithmétiques et booléens
  • boucles « tant que »
Catégorie Verte
  • création de fonctions
  • tableaux, listes et chaînes de caractères
Catégorie Bleue
  • fonctions récursives
  • tableaux avancés
  • structures de données

Dans chaque catégorie, les participants peuvent choisir entre trois langages de programmation : Scratch, Blockly ou Python.

Pour se préparer avec ou sans son code : concours.algorea.org

Fév 01

CONCOURS MATHADOR

Le Mathador est un jeu de calcul mental.

Le but du jeu est d’obtenir un nombre cible en réalisant des opérations mathématiques.

Les joueurs doivent calculer un nombre cible à partir de 5 autres nombres et des 4 opérations élémentaires en mathématiques (addition, multiplication, soustraction, division).

Exemple :

Cible 12

nombres à utiliser 1 2 3 4 5

Solutions : 3 × 4 = 12    ou 3 + 4 + 5 = 12 (il y a en beaucoup d’autres).

 

Comment compter les points au Mathador ?

Le score est calculé en fonction des opérateurs utilisés lors du calcul :

addition : 1 point,

soustraction : 2 points,

multiplication : 1 point,

division : 3 points.

L’utilisation des 4 opérateurs (et donc des 5 nombres) dans un calcul (chacun une fois), rapporte 13 points et s’appelle  Mathador.

 

Exemple :

5 × 4 = 20

3 – 1 = 2

 20 / 2 = 10

10 + 2 = 12 rapporte 13 points.

 

Au lycée Dominique Savio , toutes les classes de la sixième à la seconde s’entraînent une fois par semaineà ce jeu.

Une sélection de 3 élèves par classe est effectuée du 24 janvier au 22 février  pour la finale qui aura lieu pendant la semaine des maths du 11 au 17 mars 2019.

Les solutions des semaines précédentes dans le fichier joint :

Solution_Mathador

Déc 11

Olympiades de géosciences 2019

Objectifs

  • développer le goût des sciences chez les lycéens ;
  • favoriser l’émergence d’une nouvelle culture scientifique autour des géosciences ;
  • mettre en avant la dimension pluridisciplinaire des géosciences ;
  • souligner le lien étroit entre les géosciences et l’éventail des métiers qui leur sont associés.

En savoir plus »

Déc 05

Action “Les sciences de l’ingénieur au Féminin”

Le 29 novembre 2018, en partenariat avec les associations « Elles bougent » et « UPSTI » s’est déroulée la journée nationale « Les Sciences de l’Ingénieur au Féminin ». Cette action était mise en place dans près de 300 établissements de l’AEFE et de la métropole. Au lycée Dominique Savio, les objectifs étaient de :

  • sensibiliser les lycéens de TS aux carrières scientifiques et technologiques, au travers des témoignages d’ingénieures, techniciennes et élèves ingénieures ;
  • les informer sur la variété des métiers et des parcours de formation menant aux emplois d’ingénieure ;
  • susciter des vocations pour des métiers d’avenir dans l’industrie, sources d’innovations technologiques, et nécessaires au renouvellement et à la pérennisation de notre appareil industriel dans sa globalité ;
  • leur donner de l’ambition dans leur parcours professionnel.

« Elles bougent » s’appuie sur le réseau de l’association « UPSTI », qui par ses actions vise à valoriser les formations scientifiques et technologiques, à promouvoir l’égalité des chances et rassemble tous les professeur.e.s qui enseignent les Sciences de l’Ingénieur, partout en France, dans les lycées et les classes préparatoires.

Cette journée nationale s’est donc inscrite dans un programme commun de sensibilisation des élèves aux métiers scientifiques et techniques comme ceux de l’ingénierie. Deux femmes ingénieures et une femme élève en école d’ingénieurs sont intervenues lors de cette journée :

  • LANGA ELISABETH MANGWAM Ornella, ingénieure mécanicienne ;
  • NGAPMENE TCHOUPOU Léonie, ingénieure hydraulicienne ;
  • MAGNIFEUT NIMPA Cécile Épiphanie, assistante ingénieure en réseau électrotechnique.

Lors de séances en petit groupes, elles ont présenté dans un premier temps leur voie de formation, puis le métier d’ingénieur qu’elles exercent. Ceci afin de faire découvrir aux élèves de TS ce métier qu’est celui d’ingénieur. Cette action s’est terminée par la présentation des différents cursus scolaires français permettant d’être ingénieur.

 

Articles plus anciens «